Test des Vibram FiveFingers Trek Ascent Insulated

L’année dernière je vous avais présenté les Vibram FiveFingers Trek Ascent Insulated. Ce prélude était resté théorique, aujourd’hui voici le test !

Conçus pour l’hiver

Les VFF Trek Ascent Insulated ont été créées sur la base des Trek Ascent, mais plusieurs points diffèrent :
– le dessin de la semelle est identique, mais la composition du caoutchouc des Insulated est faite pour procurer une bonne adhérence sur les surfaces froides et gelés. Ce sont des chaussures montées neige ^^ ;
– elles montent jusqu’à la cheville ;
– elles sont doublées en laine (semelle intérieure comprise).

Vibram FiveFingers Trek Ascent
Chaussures minimaliste à doigts Vibram fivefingers trek ascent insulated
Vibram FiveFingers Trek Ascent Insulated

 

Quelques informations brutes :
– la semelle intérieure fait 4mm ;
– la semelle extérieure mesure aussi 4mm ;
– la technologie du caoutchouc est appelée « IceTrek » par Vibram ;
– Une paire en 43 pèse 450 grammes ;
– C’est un modèle pour le quotidien, la marche, la randonnée et plus largement les sports extérieurs en hiver.

Semelle des chaussures minimalistes Vibram FiveFingers Trek Ascent Insulated

Premières remarques

De tous les modèles vendus en France, c’est le moins évidant à enfiler. Cela est uniquement dû au fait que les Trek Ascent Insulated sont montantes. Il faut quasiment réussir à enfiler les orteils au moment où l’on chausse le talon. Ayant l’habitude, cela n’a pas été un problème pour moi. Cependant, commencer l’expérience FiveFingers par ce modèle peut être rebutant. En général les premiers enfilages demandent un peu de temps et de doigté (on aiguille nos orteils afin qu’ils aillent chacun à leur place respective), avec ce modèle les premiers chaussages pourraient être compliqués.

Attention à la taille ! Vibram a utilisé les mêmes gabarits que pour les Trek Ascent, sans compter que la laine prendrait de la place. C’est pourquoi Vibram conseille de prendre une pointure au-dessus de votre pointure habituelle. Pour avoir essayé les Trek Ascent Insulated en 42 (ma pointure habituelle) et en 43, je vous confirme qu’elles taillent petit. Les 42 sans chaussettes étaient trop petites, les 43 sont impeccables.

En extérieur l’accroche est excellente. La gomme reste souple même lorsque le sol est gelé. Par contre, sur du carrelage lisse et mouillé, comme toutes mes paires de chaussures et de chaussons, elles glissent. Je pense que mon carrelage est un modèle « spécial patinoire »…

Doublure en laine
Doublure en laine des Trek Ascent Insulated

Test pour un port au quotidien

Je vais commencer par préciser mon quotidien pour que vous puissiez cerner les conditions de mes tests. Je porte des Vibram FiveFingers toute la journée. En semaine, je suis souvent immobile, ce qui ne favorise pas la circulation sanguine et explique que j’ai rapidement froid aux mains et aux pieds. Je suis une partie de la journée en intérieur devant un ordinateur (à répondre à vos questions et à vous conseiller), et une autre partie à l’entrepôt (non chauffé) pour préparer vos commandes passées sur 5doigts2pieds.fr.

Mon premier test des VFF Insulated date du début de l’été : température extérieure 20°, à peine avais-je enfilé mes chaussures que j’avais déjà trop chaud. Donc même pour moi qui suis frileux, ce ne sont pas des chaussures à mettre s’il fait plus de 15° (usage quotidien immobile).

En ce mois de novembre 2016, les températures sont bien descendues (gel le matin). J’ai donc pu tester les VFF Trek Ascent Insulated en condition automnale. Pour tout dire, à l’entrepôt avec mes Vybrid et un sol aux alentours de 10°, j’avais froid aux pieds en moins de 5 minutes. A noter que même si je ne suis pas complètement immobile, je bouge très peu. Avec les Trek Ascent Insulated le froid commence à se faire sentir au bout de 20 minutes (dans les mêmes conditions et avec les mêmes chaussettes ToeToe Classic).

En intérieur pour du travail de bureau dans une pièce entre 16 et 19 degrés, je préfère mettre mes VFF Insulated sinon j’ai facilement froid aux pieds.

 

Test sportif : marche et course

C’est la saison idéale pour marcher et randonner en Trek Ascent Insulated. Avec 10 degrés en extérieur, je n’ai pas eu froid aux pieds. La doublure en laine fait vraiment la différence.

J’ai fait plusieurs petites marches de 30 minutes avec une température extérieure entre -3° et 5°, dans ces conditions les chaussettes épaisses sont quand même les bienvenues (voir le test des chaussettes Injinji plus bas). Mais tant que je suis resté en mouvement, je n’ai pas eu froid aux pieds.

J’ai également un peu couru avec ce modèle. Je pensais que le fait qu’elles soient montantes me gênerait, cela n’a pas été le cas : la cheville n’est pas bloquée. C’est comme courir en Trek Ascent.
Je n’ai pas eu froid aux pieds, les chaussettes épaisses étaient même de trop. Avec ces VFF Insulated, je pense qu’il est possible de courir bien en dessous de zéro degré sans avoir froid.

Test des VFF Trek Ascent Insulated avec chaussettes Injinji

Prix

Elles sont au prix de 129€, quel que soit le coloris que vous choisirez.

Ce qui est un prix abordable comparé aux prix moyens des FiveFingers.

 

Conclusion

C’est le modèle de FiveFingers le plus chaud distribué en France. D’après un utilisateur de VFF CVT-Wool (un autre modèle doublé en laine non vendu en France), les Insulated « semblent plus chaudes » (voir dans les commentaires).
Même si ce modèle est destiné à un usage extérieur hivernal (sur glace et neige), je trouve qu’il a toute sa place dès le moment où l’on cherche une paire de VFF chaude. En plus, le prix est abordable.

Le point négatif risque d’être l’usure de la semelle, mais j’espère qu’avec 4mm elles tiendront 4 ans, à raison de 5 mois par an.
Elles peuvent être un peu compliquées à enfiler pour les néophites.

A noter : je n’ai pas encore testé l’adhérence sur glace ou sur neige.

Toutes les sensations exprimées lors de mes tests restent personnelles, chacun ayant un rapport avec le froid et le chaud bien à soi. Cependant, j’espère avoir été assez précis pour donner à chacun une idée de ce que peut procurer les VFF Trek Ascent Insulated.

Les plus :
+ doublé en laine : chaleur
+ utilisable au quotidien
+ adhérence sur les surfaces froides

Les moins :
– usure
– l’enfilage peut être un peu ardu
– pour la saison froide uniquement

Test des chaussures Vibram FiveFingers Trek Ascent Insulated

9 réponses à “Test des Vibram FiveFingers Trek Ascent Insulated”

  1. Bonjour, j’ai également acheté ce modèle, le taille est bonne, (pas d’erreur je suis déjà habituée avec un modèle kso evo) mais rien à faire, je ne les supporte pas du à une douleur au 3ème orteil à gauche.. est ce qu’elles se donnent au bout d’un moment? :/

    1. Bonjour,

      Concernant la taille, avez-vous pris une taille au-dessus par rapport à vos KSO EVO ?
      – Si c’est non, cela me permet de rappeler que les Fivefingers Trek Ascent Insulated taillent petits, et qu’il est conseillé de prendre une pointure au-dessus de sa pointure habituelle. Le problème pourrait donc venir de là.
      – Si c’est oui, ben c’est mal barré :/
      Cela est surement dû au fait que le doublage en laine prend un peu d’espace, ce qui rend les poches de chaque orteil un peu plus étroits comparé aux autres modèles de Vibram Fivefingers. Personnellement, je ne compterais pas sur le fait qu’elles se « fassent » car je n’ai pas l’impression d’avoir plus de place après plusieurs mois d’utilisation.

      J’espère avoir répondu à votre questionnement.
      Bonne soirée,
      Manoel

Laisser un commentaire