Présentation et tests des chaussures Vibram Furoshiki Originals

Présentation des Furoshiki Originals d’avant 2018 (ancienne version)

Boite des chaussures Vibram Furoshiki
Ancien emballage

Depuis 2015, 5doigts2pieds.fr propose à la vente les chaussures Vibram Furoshiki. Il me semblait important de présenter et surtout de tester ces chaussures, un peu étrange. La suite ne concerne que les premières Furoshiki dit Originals (première version) dont la fabrication s’est arrêtée fin 2017. Le test du modèle 2018, c’est par ici.
On va passer sur l’origine du mot Furoshiki pour directement aller à ce qui nous intéresse !

Une fois n’est pas coutume, je vous montre l’emballage, car il n’est pas commun et je le trouve vraiment sympa.
Le 28-11-2016 : Dites au revoir à l’emballage sympa et bonjour à une boite carrée de couleur « carton » marron… Ce changement s’accompagne d’un nouveau sac de rangement extensible bien plus pratique !

On y apprend que les Furoshikis sont unisexes et que la taille va de XS à XXL :
– XS : 36 – 37
– S : 38 – 39
– M : 40 – 41
– L : 42 – 43
– XL : 44 – 45
– XXL : 46 – 47 (MAJ du 21/03/2017 : arrivé de la taille XXL)
Il n’y a donc pas de taille enfant.

La paire de taille M pèse 300 grammes.

En France, on trouvera 2 coloris (sur les 5 existants) : le noir et « jeans ».
MAJ du 21/03/2017 : Courant 2016, 3 autres coloris sont venus élargir le choix. Pour 2017, c’est 7 nouveaux coloris !

L’emballage passé, on trouve les chaussures Furoshiki rangées, pliées dans un petit sac. Comme vous pouvez le voir le sac fait 15 cm de haut pour un diamètre d’environ 10 cm. Autant dire, qu’une fois ranger, les Furoshiki prennent peu de place. Cela les rend faciles à transporter partout.
Sac de rangement des Vibram Furoshiki

Une fois sorti du sac, on sait déjà que leur semelle est ultra souple, car on les sort en boule !
les chaussures Vibram Furoshiki plié en boule
La semelle extérieure doit faire 3mm et la semelle intérieure 2mm. Dépliés ce sont un peu des ovnis de la chaussure.
Chaussures Vibram Furoshiki vu de dessus et de dessous
Le tissu, en Lycra, est très fin et extensible. Il est renforcé par des petites bandes de caoutchouc, ce qui d’après moi participe beaucoup au bon maintien des chaussures Furoshiki, comme on le verra plus loin. La partie la plus rigide est le talon en caoutchouc.
Photo du talon des chaussures Vibram Furoshiki

Le test

Avant de les enfiler la premier fois, j’avais plusieurs doutes : vont-elles tenir correctement ? Ne sont-elles pas trop étroites pour moi ? Quelle utilisation vais-je pouvoir en faire ? Quelle sera l’usure ? Vais-je bien me sentir dedans ? Bref, il faut les essayer !

La première fois, les chaussures Furoshiki devant moi, je me suis mis à craindre pour l’une de mes interrogations : ne sont-elles pas trop étroites pour moi ? Le pied posé au-dessus, talon bien en place, je me dis qu’il va y avoir un problème : soit trop étroite, soit trop serré…
Test des chaussures Vibram Furoshiki

Je les enfile (ouf! mes orteils rentrent sous soucis), je fixe les scratchs d’un côté et de l’autre. Mon doute d’être trop serré se transforme alors en : cela ne me semble pas assez serré… Premières sensations : elles sont légères (et pour cause elles pèsent à peine plus de 150 grammes la chaussure taille L), confortables et flexibles.
Enfilage de chaussure Vibram Furoshiki

Flexibilite de la semelle des chaussures Vibram Furoshiki

J’ai marché, j’ai couru, je suis allé faire mes courses, bref j’ai fait plein de choses variées avec. Mes nombreuses heures de port des Furoshiki m’ont appris que le serrage est parfait : ni trop serré ni pas assez. Le tissu extensible permet à mes orteils de bouger comme ils l’entendent. Elles tiennent bien aux pieds, et s’adaptent vraiment à mes pieds. Pour tout dire, elles sont vraiment très confortables ! Et je pense en avoir trouvé l’astuce. La semelle intérieure de 2 mm environ inclus un gel ou du caoutchouc qui amortit formidablement bien. Peut-être que pour les puristes du minimaliste n’aimeront pas, mais pour tout un chacun, c’est juste super. Je pense que c’est grâce à cela qu’on l’on peut dire qu’elles sont faites pour tous et pour (presque) partout. Je reviendrai sur le presque.

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai également couru avec et j’ai plusieurs remarques :
– Même s’il y a un peu de gel amortissant dans la fine semelle intérieure, c’est course minimaliste obligatoire ;
– Dans la même veine : on ressent bien les cailloux ! Donc courir avec oui, mais sur route et chemins propres ;
– Dans les descentes, le pied a tendance à avancer un peu. C’est le seul cas pour lequel j’ai remarqué que le pied ne reste pas bien en place. Peut-être est-ce parce que je fais du 42 pour le modèle L (42-43) ;
– C’est également en courant, que je me suis aperçu que je sentais un peu la couture de la semelle intérieure sous mon gros orteil. Cela dit, ce n’est pas gênant.

Pour ce qui est du tissu, il est vraiment génial : confortable et ultra respirant. On comprendra que si l’on veut garder les pieds au sec, il faut éviter les flaques, l’herbe mouillée et les journées de pluie… Cependant, le tissu même mouillé est agréable. Lors de mes tests humides, je sentais à peine que mes Furoshiki étaient mouillées. Par contre, ce ne sont pas des chaussures quotidiennes d’extérieur pour l’hiver, à cause du froid. Par contre, pour les beaux jours, elles remplaceront à merveille les chaussures et les tongs.

MAJ 08-08-2017 : Il existe des modèles de Furoshiki hiver doublés en fourrure synthétique ou en Néoprène. Elles sont plus chaudes mais moins flexibles. Ce test ne traite pas de ces modèles (appelés respectivement Néoprène et Shearling).

Je finirais par le rangement des Furoshiki dans leur sac, qui n’est en fait pas évident… Même bien plié le sac ne laisse pas beaucoup de marge de manœuvre, ce qui est dommage. Le deuxième jour, j’ai refait le petit nœud de la cordelette pour que l’ouverture soit maximale. J’aurais préféré que le sac soit plus grand (2 à 4 cm de diamètre en plus) pour que je puisse les ranger plus rapidement.
MAJ 28-11-2016 : Le sac est maintenant extensible, ce qui rend le rangement bien plus simple. Très bonne modification de la part de Vibram.

Je ne peux pas encore donner de retour sur leur durabilité. Cependant, je ne pense pas que l’usure viendra de la semelle, peut-être du tissu au niveau de mon gros orteil. Pour le moment, après une semaine intensive, il n’y a pas de marque d’usure particulière.

Concernant le look des Furoshiki, celui-ci change d’une personne à une autre. Et pour cause, les Furoshikis s’adaptent à nos pieds, donc le rendu dépend de nos pieds. Pour moi, elles font très « ballerine », mais pour quelqu’un ayant la même pointure que moi, mais avec un coup de pied plus haut, cela ne donne plus cet aspect. Et le rendu change également en fonction du type de pied (grec, égyptien, etc.).
Chaussure Vibram FuroshikiChaussure Vibram Furoshiki

Dernière remarque : la taille. J’ai testé la taille L (42-43), elles m’ont paru un peu juste alors que je ne fais que du 42. Je me disais donc que pour un pied de taille 43 cela serait clairement trop petit. Pour avoir essayé la taille au-dessus, j’avoue que j’étais dans l’erreur, car la taille XL (44-45) est pour moi largement trop grande (pour un 43 aussi). J’ai également fait tester ma paire à quelqu’un faisant du 43 et c’est simplement une habitude esthétique. Ne voyant que peu de semelle au bout du pied, j’avais l’impression qu’elles étaient trop justes.

Le mot de la fin

Pour conclure, étant très minutieux j’ai relevé de nombreuses choses, mais malgré les quelques points négatifs, les sensations que procurent ces Furoshiki m’ont vraiment agréablement surpris. J’ai l’habitude des Fivefingers, malgré cela, j’ai encore découvert d’autres sensations. Et qu’est-ce qu’elles sont agréables !!!
J’ai fait essayer mes Furoshiki à des personnes de mon entourage (qui ne sont pas initiées au minimaliste et peu sportives) leurs avis sont unanimes : les Furoshiki sont super confortables.

Les plus :
+ Semelle légèrement amortissante
+ S’adapte et convient à tous les pieds
+ Super confortable
+ Respirante
+ Flexible
+ Multiusages
+ Facilement transportable, prend peu de place
+ Sac de rangement

Les moins :
– Ne convient pas à un usage extérieur non sportif en hiver (froid aux pieds)
– Le pied peut un peu glisser vers l’avant en descente (course à pied)

18 réponses à “Présentation et tests des chaussures Vibram Furoshiki Originals”

  1. Bonjour,

    Je suis tres curieuse et interessee par cette nouvelle chaussure!
    Adepte depuis plus d’un an des fives fingers je me demande si les orteils dedans ne se sentent pas un peu « oppresses » suite a la liberte des f.f.??
    Quelle ai le ressenti au niveau des orteils donc s’il vous plait??
    Merci beaucoup pour l’article!

    1. Bonjour Clara,

      Je suis habitué aux FiveFingers KSO Trek et Speed LR (port au quotidien), qui en soi ne sont pas les modèles les plus fins, ni les plus souples.
      En comparaison, je trouve que mes orteils ont plus de possibilités de mouvement avec les Furoshiki.
      Comparés aux modèles EL-X, VI-B, Alitza et KSO EVO, je pense que ces modèles de VFF font jeu égal avec les Furoshiki en terme de flexibilité au niveau des orteils. Le tissu étant extensible, il n’empêche pas les orteils de se plier indépendamment dans la chaussure.

      Il y a tout de même une grosse différence entre les Furoshiki et les FiveFingers : avec les Furoshiki, si l’on ne « demande » aucun mouvement particulier à ses orteils, ils sont maintenus ensemble. Pas besoin d’une « demande » réfléchie, lorsque je marche ou cours, mes orteils prennent la place dont ils ont besoin.
      Je ne sens pas d’oppression, juste un maintien. Par contre, j’ai un pied plutôt fin, il serait intéressant d’avoir l’avis d’une personne ayant des pieds forts ou larges. Mais je pense que le tissu étant bien extensible, la sensation ne passerait pas à l’oppression (cela dépend aussi des sensations de chacun).

      Franchement, je trouve que le dosage du serrage / maintint est vraiment équilibré. C’est l’un des points qui m’a surpris.

      Bon week-end à tous !

  2. Bonjour
    Je serai interessé pour découvrir les sensations et les ressentis des chaussures à cinq doigts de pied.Mais je me pose plusieurs questions.
    _ Je pratique le fitness donc quelle sorte de chaussure doit je choisir?
    _ Ces chaussures chaussent elles grands ou petits ?
    _ Se portent elles toujours avec des chaussttes ?
    Merci
    Bonne journée

    1. Bonjour Jean Philippe,

      Pour la pratique du fitness en Vibram FiveFingers, nous allons plutôt nous orienter vers des chaussures très « tactiles » avec une semelle très fine.
      2 modèles sortent du lot :
      – Les fivefingers KSO EVO
      – Les fivefingers EL-X

      Les KSO EVO taillent normalement quant aux EL-X il faut prendre une taille au-dessus de sa pointure habituelle. Vous pouvez vous aider du tableau des pointures.

      Les Vibram Fivefingers se portent avec ou sans chaussette, c’est comme vous préférez. Sans chaussette, nous avons plus de sensation pieds nus, avec chaussette cela crée un peu d’amorti et évite de laver souvent (à la machine) ses fivefingers.

  3. Merci pour ce test.
    Par contre, j’ai le pied grec (pas de bol)(entre 25,5 et 26cms). En général je prend des chaussures en 26cms (ce qui correspond à du 41-42). Du coup, pour ces chaussures je me retrouve entre le 41-M et le 42-L. JE fais quoi moi dans cette histoire??
    Je penserai prendre le 42 mais qu’en pensez-vous…si toutefois vous pouvez me filer un coup…de main.

    Merci.

    1. Bonjour,

      De nouveaux modèles et coloris ont vu le jour (disponibles qu’aux USA). Malgré ce développement de la gamme, il n’y a toujours pas de pointure 46 et plus
      Si de nouvelles pointures devaient voir le jour, elles n’arriveraient à nous avant 6 mois à 1 an.

      Désolé pour cette mauvaise nouvelle.

  4. Bonjour Manoel,
    merci pour ce test, j’ai entendu qu’elles chaussaient petit, j’ai un pied large, je chausse du 39,5 en baskets, néanmoins je chausse du 39 en FF.Quelle taille me conseilleriez vous ?
    Merci et bonne journée

Laisser un commentaire