Astuce pour imperméabiliser les FiveFingers entre les orteils

Photo montrant le tissu séparant chaque orteils (chaussures FiveFingers)

La question de l’imperméabilisation des FiveFingers est fréquente. En effet, que cela soit la pluie, une flaque d’eau, ou simplement marcher dans l’herbe humide, le résultat est le même : les orteils sont rapidement mouillés.

 

Expérience d’imperméabilisation du tissu entre les orteils

Aujourd’hui, je partage avec vous l’astuce de Stéphane pour imperméabiliser le tissu entre les orteils et ne plus avoir les orteils trempés à la moindre petite flaque. Cela ne résout pas le problème de la pluie venant par le dessus du pied.

J’ai opté pour une transcription complète de son message.

Je (re-)lisais plusieurs de vos articles sur votre blog, et cela m’a fait penser à vous écrire pour vous faire part d’un essai/bricolage personnel.

Pour rappel, hors jours chauds (été et juste avant/après), j’utilise 7j sur 7 des KSO EVO depuis début octobre 2017 ET je suis frileux des pieds (j’ai l’impression qu’avec le temps ça s’améliore… doucement).
Je vis à côté de Nice, en bord de mer.

Pour l’aspect frileux, j’utilise vos chaussettes en Mérinos : la matière dérange mon éthique (vaste sujet) mais bon sang ce que c’est + chaud/agréable que des chaussettes classiques.
Néanmoins, au plus froid de l’hiver 2017/2018, j’étais limite.

Ça c’était pour l’aspect froid.
Pour l’aspect humidité, comme beaucoup d’autres personnes, j’ai beaucoup râlé d’avoir mes pieds trempés.
Il m’a fallu du temps pour comprendre que mes pieds étaient plus rapidement mouillés par le dessous (entre les orteils) que par le dessus (pluie directe) : j’émets le doute que le tissu entre les orteils touche le sol et absorbe la moindre micro-flaque par phénomène de capillarité.

Vivant dans un lieu très humide (un bateau), mes KSO EVO mettaient beaucoup de temps à sécher et je devais rechausser mes anciennes chaussures classiques, (qui aujourd’hui me sortent par les yeux en terme d’inconfort) le temps que les KSO EVO veuillent bien sécher.

LA SOLUTION

Mi-printemps, alors que je pensais la saison pluvieuse finie… je me suis, pour la énième fois, trempé les pieds, et là j’ai craqué : j’ai utilisé de la colle SIKAFLEX de couleur noire (il m’arrive d’en utiliser pour mes bricolages sur le voilier) et j’en ai mis entre les orteils de mes KSO EVO…. un peu comme si la semelle remontait de 2 mm plus haut entre les orteils.

Il s’est avéré que 2 mm de hauteur étaient insuffisants, alors rebelote ….. à nouveau du SIKA FLEX sur 5-6 mm de hauteur entre les orteils.
Le Sikaflex est une colle de couleur noire, souple, imperméable, fine, qui ne sèche pas vite.
Évidemment, ce bricolage se fait SANS porter les chaussures (ça me paraît évident, mais mieux vaut préciser).
J’ai quand même dû prendre soin de ne pas coller les orteils entre eux ! Pour cela, je venais vérifier régulièrement en bougeant les orteils à la main, voire en décollant si ça avait commencé à prendre.

Bricolage réussi ! Lorsque le sol est mouillé, ou lorsqu’il y a des petites flaques, je ne me mouille plus les pieds par entre les orteils !
Et côté sensations de marche, ça n’a strictement rien changé par rapport à avant.

https://www.orange-marine.com/joints/10352-tube-sikaflex-291isika.html

 

Les avantages et inconvénients de cette solution

Les avantages

On l’aura compris l’avantage principal est de supprimer les remontées d’eau par le tissu séparant les orteils. Ce qui est pour moi la première cause de pieds mouillés.
De plus, cette solution est simple à réaliser, et elle est abordable : 6€ pour faire un grand nombre de paires.
Pour finir, on garde les sensations.

 

Les inconvénients

Le premier point n’est pas un inconvénient, mais une vigilance à avoir : lors de la mise en œuvre, il faut faire attention afin que chaque poche ne se colle pas entre elles.
Ensuite, la colle est noire (ou blanche) : sur les tissus de couleurs, il ne faudra pas trop remonter entre les orteils, sans quoi cela pourrait être moche. Mais sur les coloris noir, cela passera facilement inaperçu.
Par contre, il faut noter que le tissu sur lequel est appliqué le Sikaflex devient totalement imperméable et donc non respirant. On ne peut donc pas enduire une chaussure complète. Cela poserait des problèmes de respirabilité (en plus d’être difficile à étaler de façon uniforme pour un joli rendu).
Enfin, l’opération est définitive : il n’est pas possible d’enlever la colle par la suite.

 

Je remercie Stéphane pour cette astuce et expérimentation.

Laisser un commentaire