Test des FiveFingers V-Trail

Photo de chaussures minimalistes Vibram FiveFingers V-Train

Voici le test des chaussures minimalistes Vibram FiveFingers V-Trail

Les Vibram FiveFingers V-Trail

Ce nouveau modèle 2017 remplace les Spyridon et leurs variantes. Ces dernières ne sont donc plus fabriquées.
Le nom (V-Trail) parle de lui-même : ces FiveFingers sont destinées au trail, les courses à pied longue distance en milieu naturel, comme les Spyridon MR avant elles, ou les Spyridon Elite pour la course dans la boue.

 

Caractéristiques annoncées des V-Trail

Poids : 182 grammes en 43 (364 grammes la paire).

Semelle : 7 mm (2 mm de semelle intérieure EVA et NZYM anti-microbien + 5 mm de semelle extérieure MegaGrip avec 3D Cocoon)

Prix : 139€

Usages : Trail et plus largement la course hors route

Comme les V-Train, les V-Trail ont une semelle anti-microbienne NZYM. La petite étiquette nous apprend qu’elle contint des enzymes qui luttent contre les éléments responsables des mauvaises odeurs contenus dans la sueur. La semelle intérieure sèche rapidement et éloigne la transpiration du pied.

Les instructions de lavages sont clairement indiquées dans la chaussure : lavable en machine à 30° maximum, faire égoutter (pas d’essorage).
Je ne le dirais jamais assez : il ne faut surtout pas les faire sécher au soleil ou sur un radiateur.

Instruction de lavage des V-Trail

Vérifications des caractéristiques

Avec les V-Train nous avions eu des surprises. Cette fois on est proche de ce qui est annoncé.

Le poids

Une paire de V-Trail en 42 pèse 360 grammes. Ce sont les valeurs annoncées pour un 43 mais bon, disons qu’on est dans les clous.

V-Trail 42 sur une ballance électronique affichant 360 grammes

L’épaisseur de la semelle

Annoncée à 7 mm, j’ai mesuré l’épaisseur à l’avant du pied et au niveau du talon (sur les crampons les plus hauts).
À l’avant du pied j’ai mesuré 7 mm. Mes mesures au niveau du talon ont été plus variables de 7,2 mm à 8 mm. Il y a un petit biais, mais bien moindre qu’avec les V-Train.

J’ai mesuré une paire de Spyridon (neuve), mes mesures étaient toutes dans les clous (poids et épaisseur de semelle). Donc j’en conclus que ma façon de prendre mes mesures est bonne.

Montre où est positionné le compas d'épaisseur pour les mesuresMesure de l'épaisseur de la semelle des V-trail au talon : 7,6 mm Mesure de l'épaisseur de la semelle des V-trail à l'avant : 7,0 mm

Plus de 3D Cocoon

Le 3D Cocoon est une « plaque » en plastique intégrée dans la semelle répartissant les forces appliquées. Cela protège des éléments du sol qui devraient être douloureux, voire blessant, comme les cailloux pointus.

La V-Trail voit cette protection étendue aux orteils, ce qui n’était pas le cas avec les Spyridon.

Je vous avoue ne pas avoir découpé une paire pour vérifier, ni senti de grosses différences. Ce qui est sûr c’est que les orteils ne perdent pas en souplesse entre les 2 modèles, je dirais même que la V-Trail est un peu plus souple au niveau des orteils, sauf le gros ou c’est équivalent.

semelle des v-trail

Nouveau dessin pour la semelle

La semelle de la Spyridon était déjà bien agressive, celle de la V-Train l’est plus encore. Ma photo ne le montre pas bien, mais les triangles de la semelle sont inclinés vers l’avant pour la moitié et vers l’arrière pour le reste. Grâce à cela, l’adhérence en montée et en descente est meilleure qu’avec les FiveFingers Spyridon.

FiveFingers v-trail vue de dessous

Une belle finition

Les Vibram FiveFingers V-Trail ont été renforcées au niveau du talon d’Achille. Le tissu est doux et plus épais que pour les Spyridon. La languette est aussi plus épaisse. Ces deux détails rendent ce modèle plus agréable à porter.

La boucle à l’arrière des V-Trail est plus grande et pour moi plus pratique.

Pour finir, la semelle intérieure est intégrée à l’ensemble, ce n’est pas une semelle ajoutée en fin de fabrication simplement glissée à l’intérieur.

Vu de l'arrière intérieur des V-Trail

Les V-Trail versus Spyridon

Je ne les ai pas eus longtemps aux pieds et ne les ai pas testé en conditions réelles. Cependant lors de mon essayage elles étaient confortables. De plus, je n’ai pour le moment que des remontées positives sur ce nouveau modèle très demandé.

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, les V-Trail sont mieux que les Spyridon et elles les remplacent haut la main.

 

Le test de LiLiE CoRnE ROsE

Au premier aperçu le tissu des V-Trail est bien plus épais que celui des Spyridon, en mettant les enfilant cette impression se confirme ! Je les trouve bien plus confortables. La languette a été améliorée et elle ne me gêne plus et ne me fait plus mal comme sur les Spyridon. Le maintien a été également amélioré et c’est une réussite.

Première utilisation en balade d’une journée : rien à redire, confort et souplesse au top

Deuxième utilisation en Trail : la semelle est bien plus souple que sur les Spyridon, le ressenti est donc meilleur. Cependant, je trouve que l’on sent beaucoup plus les cailloux et du coup j’ai trouvé que ma plante de pied était beaucoup plus sensible. Avec les Spyridon j’ai fait un trail de 50 km en deux étapes, je ne sais pas si j’y arriverais avec les V-trail.

Troisième utilisation : sortie longue sur route. J’ai l’habitude de courir en Spyridon sur bitume pour les sorties longues et également pour mes marathons. Pour les V-Trail le confort du chausson est un vrai plus mais à nouveau j’ai un ressenti plus important sur la plante du pied. J’ai même finie par avoir un échauffement sous le pied et une hypersensibilité en fin de séance. J’évitais le moindre gravier au bout de 25 km…

 

Donc je dirais que les V-Trail sont géniales mais pourquoi ai-je autant de sensibilité sous le pied ? Je ne sais pas peut-être faut-il que je m’y habitue, je continue de les mettre, j’alterne avec mes Spyridons et mes Innov 8 (drop 4 mm)

Merci Aurélie pour ton test.

 

Les plus :
+ Nouveau crantage
+ Un peu plus flexible
+ Excellente adhérence en montée et en descente

Les moins :
– Semelle légèrement plus épaisse que prévu

Vibram FiveFingers v-train bleu homme vu de dessus

Laisser un commentaire