Est-il utile de courir sur place ?

courir-sur-place

Courir sur place est une technique très utilisée pour s’échauffer, que ce soit avant un effort physique intense ponctuel ou avant la réalisation d’une séance sportive régulière. Cette pratique présente d’autres avantages qui peuvent intéresser les plus actifs d’entre nous comme l’amélioration de son endurance, le renforcement de certains muscles ou encore une dépense rapide de calories. Par ailleurs, il est possible de courir sur place même en disposant de très peu d’espace autour de soi. Cela fait de cette activité une alliée de taille lorsque l’on souhaite entretenir sa forme ou bien reprendre une routine sportive sans investir dans divers appareils.

Quelle est la meilleure technique pour courir sur place ?

La technique la plus simple pour courir sur place consiste à réaliser des montées de genoux, ce qui va booster le cardio. En fonction de l’effort que l’on souhaite réaliser, il est possible d’adapter son rythme et donc de maintenir une foulée sur un laps de temps plus ou moins long.

Pour ce qui est des gestes techniques, quelques recommandations sont à respecter pour courir sur place de manière efficace. Tout d’abord mieux vaut rester bien droit et ne pas se pencher trop avant sous peine de perdre son équilibre. Ensuite, il est important de conserver durant tout l’exercice un regard fixe devant soi afin de ne pas être déconcentré et de réaliser un faux mouvement.

Une séance de course sur place peut durer jusqu’à une trentaine de minutes en fonction du niveau de chacun. Tout dépendra des objectifs visés et de s’il s’agit simplement d’un entraînement ou d’une réelle séance de sport.

Si courir sur place peut paraître très vite assez monotone, il est tout à fait possible de conjuguer cette technique avec d’autres exercices qui ne demandent pas énormément d’espace comme :
• Des montées de genoux.
• Des squats à décliner comme les jump squats (avec un saut) ou les sumo squat (à réaliser en écartant les jambes davantage).
• Des jumping jacks qui allient sauts et mouvements des bras.
• Des burpees, qui consistent à réaliser une pompe et sauter de manière simultanée.
• Des fentes sautées.
• Des talons-fesses.
• Des fentes arrière, avant ou de côté.
• Des pompes.
• Des sauts.

L’ensemble de ces propositions peut rendre le fait de courir sur place plutôt dynamique et transformer cette simple pratique en un entraînement complet.

Courir sur place : quels sont les muscles sollicités ?

Courir sur place permet de muscler essentiellement les quadriceps localisés au niveau de la cuisse, les mollets et, bien entendu, les abdominaux. Évidemment, l’allure de la course permettra d’accentuer ou non le travail effectué sur ces muscles. En comparaison avec de la course à pied classique, seul le mouvement d’impulsion vers l’avant n’est pas présent lorsque l’on choisit de courir sur place. Toutefois, cela n’enlève rien aux bienfaits de cette pratique qui permet de conserver sa forme tout en restant bien au chaud chez soi.

Dernier petit conseil : courir sur place ne dispense pas de porter des chaussures adaptées à la course afin d’éviter tout risque de blessure. Ne faites pas l’impasse sur ce détail qui n’en est pas un.

 289 vues