Pourquoi est-il préférable d’éviter l’attaque talon en course à pied ?

attaque talon pied

L’attaque talon désigne le nom de la foulée au cours de laquelle votre talon touche le sol en premier lors de votre course. On considère que cette foulée n’est pas naturelle pour l’être humain. Elle proviendrait d’une évolution dans la pratique de la course à pied liée notamment au port des chaussures. La foulée naturelle de l’être humain serait, au contraire, celle où le médio-pied se pose en premier sur le sol, et où l’appui se fait sous le centre de gravité du corps, le genou en flexion. Pour s’en convaincre, il suffit de courir pieds nus sur le sable pour s’apercevoir que le pied se posera naturellement sur l’avant plutôt que sur l’arrière.

Les blessures liées à l’attaque talon

L’attaque talon a la fâcheuse réputation de générer plus de blessures. Plus l’attaque talon est prononcée, plus on a un risque de blessure, dans la mesure où l’attaque talon sollicite des zones sensibles comme les genoux, le dos, les hanches ou encore les tibias. Les genoux sont les premiers impactés lors d’une attaque talon trop prononcée. En effet, ils subissent tout le poids du corps à chacune de nos foulées, ce qui peut entraîner des douleurs. Une autre blessure liée à une attaque talon trop prononcée est la tendinite d’Achille. Elle survient lorsque le tendon d’Achille, qui relie les deux principaux muscles du mollet à l’arrière du talon, est trop sollicité.

Une attaque talon trop prononcée peut également engendrer une fasciite plantaire, qui se traduit par une inflammation des tendons et des ligaments du pied, entraînant une ecchymose le long de la voûte plantaire ou du talon. Enfin, une attaque talon trop prononcée ne permet pas forcément une bonne position du corps, ce qui peut occasionner des douleurs au niveau de la colonne vertébrale.

La foulée médio-pied : moins traumatisante pour le corps que l’attaque talon

La foulée médio-pied est considérée comme une foulée plus naturelle pour l’être humain, dans la mesure où l’appui se fait sous le centre de gravité du corps, le genou en flexion. Ce serait ainsi la foulée la plus saine pour nos articulations et nos tendons. La foulée médio-pied permet en effet une meilleure répartition de la masse corporelle sur nos articulations, ce qui induit naturellement la diminution de nombreuses douleurs liées à la sollicitation des genoux notamment.

Quelles chaussures pour éviter l’attaque talon ?

Sur la plupart des chaussures modernes, le drop, c’est-à-dire la différence entre la hauteur de semelle au talon et à l’avant-pied, oscille entre 8 et 10mm. Cela représente une différence considérable qui change la dynamique de la foulée, favorisant ainsi l’attaque talon lors de la course à pied.

Ainsi, pour éviter l’attaque talon en course à pied, il est préférable de changer de type de chaussure. Vous retrouverez sur 5 doigts 2 pieds des chaussures minimalistes parfaitement adaptées à la course à pied. Ces chaussures atypiques sont notamment conçues pour favoriser l’attaque médio-pied et retrouver ainsi la course naturelle de l’être humain. En effet, elles adoptent spécifiquement la forme de pieds pour que vous puissiez courir presque sans sentir que vous avez des chaussures aux pieds.

Les chaussures minimalistes que nous proposons nécessitent toutefois une phase d’adaptation afin d’éviter toute blessure liée à un changement de type de foulée trop rapide.

 61 vues