Le drop des chaussures de running

drop chaussures

Le choix de ses chaussures de running n’est pas toujours aisé et les critères de sélection sont nombreux. En effet, le poids, le maintien, l’épaisseur de la semelle ou encore l’aération constituent des éléments à prendre en compte selon notre manière de courir ou selon la saison. Le drop des chaussures est un terme technique qui trouve son importance dans le milieu de la course à pied. Cette dernière est pratiquée de diverses manières. Chez certains initiés, elle tend à donner au coureur un maximum de sensations au niveau du pied. En ce sens, les modèles minimalistes ou à faible drop trouvent un public de plus en plus large.

Qu’est-ce que le drop des chaussures de running ?

Le drop d’une chaussure de running est la différence de hauteur entre l’arrière de la chaussure et le devant, soit entre le talon et les orteils. Un drop classique mesure plus de 6 millimètres tandis qu’un drop faible sera en deçà de cette hauteur. Un drop nul sera par conséquent de 0 millimètre. Aujourd’hui, ce critère est important pour l’achat d’une chaussure de course à pied. Effectivement, le drop influence la foulée que ce soit l’impulsion ou la réception et agit directement sur les tendons du coureur. Plus le drop est élevé et plus le mollet est maintenu haut. Il apporte également plus d’amorti à la foulée. À l’inverse, un drop faible demande une intensité plus importante aux mollets et aux articulations et se rapprocher d’une façon plus naturelle de courir. On retrouve des modèles à faible drop principalement chez les fabricants de chaussures de running minimalistes dont le but est d’offrir une expérience qui se rapprocherait le plus d’une course pieds nus tout en protégeant ces derniers des éléments du terrain qui pourraient les blesser.

Comment calculer le drop de sa chaussure de running ?

Pour choisir son drop, il est important d’être conscient de l’action de son pied sur le sol lors d’une foulée. Si celui-ci se déroule du talon aux orteils, il est sans doute préférable de choisir une chaussure avec un drop standard, voire élevé afin d’amortir le choc sur le talon. Si vous courez en équilibre sur la pointe des pieds, alors vous pouvez tout à fait adopter une chaussure minimaliste au drop nul ou faible. De même, si vous êtes victime de douleurs aux genoux, ce type de chaussures vous conviendra parfaitement grâce à une répartition équilibrée de votre poids du corps sur vos jambes.

Par ailleurs, il vous est tout à fait possible de faire la transition entre une chaussure à drop important vers un modèle de course à drop faible. Nous vous conseillons, en ce sens, de choisir vos modèles de façon graduelle afin d’éviter toute blessure éventuelle. Vous pourrez, par exemple, faire l’acquisition d’un drop inférieur à 6 millimètres avant de jeter votre dévolu vers un drop nul. La course à pied est un sport exigeant pour l’organisme et il est important de le préserver dans le but de profiter au maximum de ce loisir qui offre autant de possibilités que de satisfaction personnelle.

 372 vues