Test des chaussures minimalistes Vibram FiveFingers V-Neop

Chaussure minimaliste Fivefingers V-Neop

Les FiveFingers V-Neop peuvent être utilisées au quotidien ou comme chaussures nautiques, étrange non ?

Le Néoprène est connu pour la confection de combinaison de plongée et autres protections thermiques adaptées à l’eau. Il est donc normal que ce modèle fait en Néoprène puisse être utilisé à la mer ou en eau douce.

Plus récemment, le Néoprène a été utilisé dans le secteur de la mode, c’est pourquoi les V-Neop peuvent aussi être utilisés au quotidien.

Ce modèle est accompagné d’une semelle intérieure amovible.


Les caractéristiques chiffrées des V-Neop

Voici quelques données chiffrées et vérifiées pour une paire en 42.


Les V-Neop sans la semelle intérieure

Poids : 174 grammes (348 grammes la paire)

Largeur : 10 cm

Semelle : 6 mm

Drop : aucun

Indice minimaliste : 92 (sur 100)

Prix : 129 €


Ce modèle propose une bonne largeur.

L’épaisseur du Néoprène est de 1,2 mm.

Pour le calcul de l’indice minimaliste, le poids fait perdre 4 points, j’ai également enlevé 4 points, car elles sont montantes et entrave un peu la cheville. Ce qui donne tout de même un excellent résultat avec 92 (100 étant une chaussure la plus minimaliste possible).

Photo d'une paire de chaussures minimalistes V-Neop (Vibram FiveFingers)


La semelle intérieure

La semelle intérieure est composée pour moitié d’un genre de mousse, tandis que l’autre moitié est en tissu (partie en contact avec le pied).

Cette semelle est totalement optionnelle. Les V-Neop peuvent être portées sans cette semelle intérieure, avec ou sans chaussette (enfin sur le papier, j’en parle plus loin).

Poids : 22 grammes (44 grammes la paire en 42)

Épaisseur à l’avant du pied : 3 mm

Épaisseur au talon : 3 mm

Soit un drop de : 0 mm

Avec les semelles intérieures, l’indice minimaliste passe à 84. L’épaisseur et le poids supplémentaire faisant perdre 8 points comparés à l’indice minimaliste sans la semelle intérieure.

Semelles intérieures optionnelles des FiveFingers V-Neop
Semelles intérieures


Test des chaussures Vibram V-Neop

Même si je ne publie ce test qu’au printemps, j’ai commencé à porter les V-Neop cet hiver pour un usage au quotidien.


Premier aperçu

Personnellement, je ne suis pas fan des semelles blanches, mais ça peut rassurer les personnes qui ont peur que les chaussures puissent laisser des marques. (Je me demande d’ailleurs si ça existe encore).

Premières torsions tests : la flexibilité est très bonne.

Ce n’est pas un modèle facile à enfiler, surtout si c’est votre première paire de FiveFingers. Pour les habitués, il ne devrait pas y avoir de problème particulier. En tout cas, je n’en ai pas rencontré lors de l’enfilage.

Photo d'une V-Neop enroulée sur elle même pour tester sa flexibilité longitudinale
Flexibilité longitudinale des FiveFingers V-Neop
Photo d'une V-Neop tordu pour tester sa flexibilité torsionnelle
Flexibilité torsionnelle des FiveFingers V-Neop


Semelle intérieure et chaussette

J’ai testé toutes les combinaisons :
– sans chaussette sans la semelle intérieure
– sans chaussette avec la semelle intérieure
– avec chaussette et sans la semelle intérieure
– avec chaussette avec la semelle intérieure


Sans chaussette et sans la semelle intérieure

C’est ainsi que l’on a les meilleures sensations tactiles, ce qui est logique.

Selon la température du sol et votre frilosité, le froid peut remonter assez facilement par la semelle. Le pied transpire facilement dans le Néoprène.


Sans chaussette avec la semelle intérieure

Les sensations restent bonnes, mais elles sont tout de même diminuées comparées à la version précédente. La semelle intérieure est agréable et ajoute une protection significative contre le froid remontant de la semelle. La sudation est identique à au-dessus.


Avec chaussette et sans la semelle intérieure

On est assez proche de l’option sans chaussette avec semelle intérieure. Mais je placerais cette configuration entre les 2 précédentes. En effet, la protection thermique venant du sol est meilleure que sans chaussette et sans semelle, mais inférieur qu’avec la semelle intérieure.

Par contre, la gestion de la transpiration est bien meilleure, car absorbée par les chaussettes.


Avec chaussette avec la semelle intérieure

Enfin, la configuration complète qui permet la meilleure isolation du sol était pour moi inconfortable. En effet, le cumul des 2 réduisait trop la place pour mes orteils.


Les V-Neop au quotidien

Peut-être que vous l’aurez compris, cet hiver j’ai essentiellement porté les V-Neop sans la semelle intérieure, mais avec chaussettes. Je les ai portées essentiellement dans et autour de la maison.

Je n’ai pas eu froid aux pieds, alors qu’en V-Alpha ou en V-Trek (non insulated) j’aurais eu froid à conditions identiques.

Pour moi, les chaussettes sont indispensables même pour un port cours d’une heure. En effet, je transpire rapidement à cause du Néoprène, chaud et non respirant. À chaque fois, mes chaussettes étaient humides, mais grâce à elles mes pieds restaient secs et sans mauvaise odeur.

Je pense que si vous optez pour un port sans chaussettes, il est probable que vos V-Neop passent au lavage fréquemment. Je rappelle que vous pouvez les laver en machine à 30° max et qu’il faut les faire sécher à l’abri de toute source de chaleur (soleil, radiateur, sèche-linge, etc…).

FiveFingers V-Neop en cours de test


Les V-Neop en usage aquatique

Je ne les ai pas encore testés en eau. Mais avec 1,2 mm de Néoprène, la protection sera limitée. Du coup pour un usage très aquatique, par exemple du longe côte, il faudra que l’eau soit au-dessus des 18°. Concernant la protection du pied contre les coquillages, les vives, etc, elles feront très bien le job.

Maintenant pour un usage un peu moins en eau de type kayak, paddle, etc., les FiveFingers V-Neop sont très intéressantes. En effet, elles proposent une super adhérence et d’excellente sensations de vos appuis que cela soit pour caler vos pieds ou pour un meilleur équilibre.

Je pense que la semelle intérieure est à enlever pour les usages aquatiques.


Les différences entre les V-Neop et les V-Aqua

Les V-Neop sont en Néoprène, les V-Aqua sont composés d’un fin tissu synthétique.
Du coup les V-Neop offrent une protection thermique, pas les V-Aqua.
Cela impact aussi la vitesse de séchage, les V-Aqua sèchent plus rapidement que les V-Neop.

Les V-Neop sont montantes, pas les V-Aqua.
Les V-Aqua sont donc plus faciles à enfiler, mais protègent moins.

Les V-Neop n’ont pas de système de serrage, les V-Aqua en ont deux (scratch sur le coup de pied et derrière le talon).

La semelle est différente, mais les sensations sont assez proches. Par contre, la semelle des V-Aqua est perforée, pas celle des V-Neop.

Les V-Aqua sont uniquement destinées à un usage aquatique alors que les V-Neop peuvent être utilisés en chaussures chaudes.

Les V-Aqua sont peu adaptées à un usage hors eau à cause de patchs en silicone placés à l’intérieur de la chaussure pour que le pied ne glisse pas une fois dans l’eau. Ces mêmes patchs pourraient être gênants dans un usage quotidien hors eau.


Conclusion de mon test des FiveFingers V-Neop

Les FiveFingers V-Neop sont intéressantes, car ce n’est plus uniquement des chaussures d’eau mais aussi des chaussures que l’on peut porter à l’automne et en hiver. Du coup, on a plus d’opportunités de les utiliser.

Cependant pour un usage aquatique, elles sont moins pointues que pouvaient l’être les FiveFingers Maori (un ancien modèle Néoprène qui n’est plus produit).

La flexibilité et les sensations sont très bonnes, et la protection thermique, même si elle reste faible dans l’eau, est intéressante.

Pour un usage quotidien, c’est un modèle chaud, voire très chaud. Attention à la sudation, même si les chaussettes résolvent ce problème. En matière de chaleur, on est très proche de ce que peuvent apporter les V-Trek Insulated.

La semelle intérieure est une bonne idée, mais selon moi elle réduit un peu trop l’espace pour les orteils. Vous aurez surement un choix à faire entre semelle intérieure et chaussettes.
À noter : il est possible d’utiliser ces semelles intérieures avec vos autres paires de FiveFingers ! J’ai essayé avec des V-Alpha (avec chaussette), c’était nickel (mais trop chaud pour ce début mai).


Les plus :
+ Plus de polyvalence qu’une simple chaussure d’eau
+ Chaude au quotidien
+ Une protection thermique pour un usage en eau lors des beaux jours
+ Les sensations et la flexibilité
+ Semelle intérieure amovible

Les moins :
– La transpiration peut être importante pour un usage quotidien
– Pas facile à enfiler
– Semelle intérieure amovible

 162 vues