Comment débuter avec des chaussures minimalistes ?

débuter en chaussure minimaliste

Bien que la course en chaussure minimaliste se rapproche de la course pieds nus et des sorties en chaussure traditionnelles, elles représentent toutes trois des disciplines assez différentes. Vous allez vite vous rendre compte qu’au bout de 10 minutes pied nu, la course devient très contraignante. Alors qu’avec des chaussures traditionnelles les sensations, ainsi que la position ne sont pas du tout les mêmes.

Si vous débutez avec une chaussure minimaliste, il est important de savoir en premier lieu qu’elle sollicite l’avant du pied. Pendant votre transition, vous devrez donc apprendre une autre manière de courir (foulée avant-pied). Une fois maîtrisée, vous pourrez utiliser le plein potentiel de vos chaussures.

Les avantages que procure une chaussure minimaliste

Les chaussures minimalistes rectifient la position indélicate d’appui que les chaussures traditionnelles occasionnent. Elles évitent également les maux de dos et certaines autres douleurs. Si vous voulez des jambes fines, mais puissantes, la chaussure minimaliste peut vous aider à y parvenir.

Elle vous préserve plus facilement des ampoules et autres blessures. Vous pourrez ressentir cette sensation d’être pieds nus, tout en restant protégé. C’est cela même qui fait toute sa spécificité, la liberté de mouvement et le regain d’une certaine liberté. Aussi, la chaussure minimaliste permet d’économiser votre énergie, et vous facilite la précision de vos gestes.

Les préalables pour passer en minimaliste

La plupart des sportifs utilisent les chaussures classiques pour courir. Ils sont donc habitués à solliciter leur talon lors de la course. Ce qui n’est pas le cas avec une chaussure minimaliste. Si vous venez de commencer la course avec ce genre de chaussure, voici quelques conseils pour vous permettre d’effectuer une transition réussie.

Connaître ses pieds

Le pied est l’élément principal dans votre activité. C’est lui qu’il faut satisfaire et préserver, en le mettant dans une chaussure confortable, dans laquelle il se sentira à l’aise et protégé. Il est donc conseillé de bien connaître la forme et la pointure de vos pieds.

Prendre un bon appui

Cela consiste à se réceptionner sur l’avant-pied et non sur les talons. Pour vous y habituer, commencez par monter des escaliers. En effet, lorsque l’on court sur un chemin en pente, c’est d’abord l’avant-pied qui est posé sur le sol. Avec le temps, cela deviendra instinctif et vous aurez développé la bonne technique.

Éviter d’allonger la foulée

Pour faire simple, vous ne devrez pas faire de trop grands pas. Si vous le faites, vous créerez plus de pression sur vos mollets, sur les tendons d’Achille et sur la plante des pieds. Vous adopterez ainsi une mauvaise posture qui vous fera pencher vers l’avant, alors que votre corps doit être maintenu droit. Avec de la musique ou un métronome, vous parviendrez peut-être à rester dans la fenêtre de 180 foulées par minutes.

Atterrir en douceur

Cela revient à amortir légèrement vos pas. Vous devez apprendre à faire le moins de bruit possible en touchant le sol. En apparence, c’est compliqué, mais avec de l’exercice, vous verrez que ce n’est pas aussi exceptionnel que cela. Votre corps doit réapprendre petit à petit, s’habituer au changement au fur et à mesure. C’est là tout le travail de la transition.

Y aller progressivement

Se mettre à courir uniquement en chaussure minimaliste quand on a toujours utilisé des chaussures de sport traditionnelles n’est pas une bonne idée. Vous allez solliciter des muscles qui n’ont pas l’habitude de travailler et risqueriez de vous faire mal. Il est donc recommandé d’alterner les deux types de chaussures dans un premier temps, en favorisant vos chaussures classiques au début puis en intensifiant l’utilisation des chaussures minimalistes au fur et à mesure des sorties ? Tentez de ne les garder que quelques minutes les premières fois histoire de vous habituer.

Au final, c’est en pratiquant qu’on adopte les bons gestes qui deviendront plus ou moins rapidement un réflexe.

 214 vues

Articles recommandés