Quelles différences entre running et training ?

Chaussures Fivefingers V-Run

À chaque discipline sportive ses spécificités et son équipement. Aujourd’hui, de nombreux termes anglophones sont venus remplacer des termes français : aussi, on ne parle plus d’entraînement sportif, mais de training ; on parle également de running pour désigner la course à pied. Mais alors, quelle est la différence entre running et training ? Quel type de chaussures faut-il privilégier pour pratiquer ces activités ? Explications.

Running et training : différences et points communs

Le training est un entraînement sportif qui se focalise sur différentes parties du corps. Le but est de réaliser plusieurs types d’exercices sur un temps donné et selon une certaine intensité. En salle de sport, on parle généralement de «circuit training».

Le running correspond de façon générique à la course à pied pratiquée majoritairement en extérieur. Contrairement au jogging, le running s’accompagne d’objectifs, de performances et de régularité.

Qu’est-ce qui différencie les chaussures « classiques » (non minimalistes) de running et les chaussures d’entraînement ?

Vous l’aurez donc compris, running et training sont deux activités totalement différentes. Elles nécessitent pour chacune un équipement sportif adapté. En somme, hors de question de courir avec les mêmes chaussures que celles que vous utilisez pour votre training en salle ! Si la forme des chaussures de running peut comporter quelques similarités avec les chaussures de training, les technologies employées – notamment pour soutenir le pied – sont tout à fait différentes.

Les chaussures d’entraînement sont conçues pour pratiquer des exercices intenses aussi bien sur tapis que sur machine. Certains modèles de chaussures de training peuvent être utilisés en extérieur et intérieur, d’autres sont davantage adaptées à un circuit d’entraînement en extérieur. En outre, elles protègent le pied lorsque vous vous déplacez de façon latérale, elles offrent une grande stabilité, mais sont aussi plus souples et plus plates.

Les chaussures de running doivent absorber les chocs de la course, elles doivent être suffisamment légères tout en favorisant le mouvement du corps vers l’avant. Le plus important pour une chaussure de running est le soutien optimal de la voûte plantaire et l’amorti renforcé de la semelle intermédiaire. Il existe plusieurs types de chaussures de running : certaines comportent un drop adapté à de la course sur chemin par exemple.

Quels modèles de chaussures minimalistes choisir pour le training ?

À l’instar de la course à pied minimaliste, il est aussi possible de pratiquer un entraînement régulier en revêtant des chaussures de training minimalistes. La chaussure minimaliste est un réel atout pour pratiquer une activité sportive : ce type de chaussures est bien plus flexible, ainsi le pied peut se mouvoir plus librement et vous permettre d’économiser davantage votre énergie. Elles permettent également un meilleur ressenti de vos appuis.

Là encore, il existe cependant des différences entre chaussures minimalistes de training et chaussures minimalistes de running. Je vous recommande notamment le modèle Vibram Five Fingers V-Train 2.0 : ces chaussures sont parfaitement adaptées au training de type gym, cross fit, musculation en salle ou en extérieur. Ce modèle, conçu pour la réactivité et le confort, est notamment dotés d’un crantage qui permet aux adeptes du cross fit de monter à la corde !

Chaussure Fivefingers V-Train 2.0
Chaussure minimaliste Vibram Fivefingers V-Train 2.0

 714 vues