Jikatabi : chaussure japonaise

Les jikatabis sont des chaussures japonaises avec le gros orteil séparé. Elles sont souvent identifiées aux chaussures que portent les ninjas.

Jikatabi : chaussure ninja japonaise

Filtres actifs

MARUGO Sport Jog
  • -10,00 €
  • -10,00 €

Jika-Tabi Sport Jog MARUGO

Gros orteil séparé Semelle souple en caoutchouc de la même forme que les Jika-Tabi Fermeture à lacet avec velcro pour les maintenir Mailles respirantes Tableau des tailles PointureLongueur*Largeur* 36 235 37 240 38 245 39 250 40 255 41 260 42 265 43 270 44 280 45 290 *En millimètres

49,17 € 39,17 €

Jika-Tabi Kurashikiya Saibu Marugo - chaussure...

Kurashiki-ya (ou Kurashikiya) est la nouvelle marque lancée par Marugo, un fabricant de semelles et de jika-tabi incontournable au Japon. Ces "tabi boots" offre une sensation proche du pied nu. Mais le ressenti reste moins tactile qu'avec une paire de FiveFingers. La semelle est un peu plus rigide que celle des Assaboot ou celle des modèles Matsuri de Marugo. Le modèle Saibu est idéal aussi...

49,17 €

Jika-Tabi Enfant Matsuri MARUGO

Des Jika-tabi pour les plus jeunes Les Matsuri Jog Kids ont une taille adaptée aux petits pieds. L'épaisseur de la semelle est également ajustée, car moins épaisse que les versions adultes. Un léger amorti est présent au talon (ce qui explique le drop de 6,5 mm). L'ensemble est flexible et donne de bonne sensation avec le sol. Les attaches en laiton (de la version adulte) ont laissé la place à...

36,67 €

Jika-Tabi Matsuri 6 MARUGO

Jikatabi Matsuri Matsuri est un modèle de Jikatabi proposé par la marque Marugo. La semelle de ces chaussures japonaises est souple et propose une bonne adhérence en intérieur et en extérieur. Au Japon les Matsuri sont plutôt des chaussures de festival (fête japonaise). Mais leur robustesse fait qu'en France leur usage est multiple. Seul le look peut être un frein pour les porter en ville....

40,83 €

Chaussure Tabi Jog II MARUGO

Les Jog II sont très proches des Sport Jog. Cependant, les matières sont différentes. Ce modèle est plus respirant et un peu plus léger.Ces chaussures sont très confortables. On ressent un effet "cocon" grâce aux matériaux épais et moelleux.Malgré la hauteur, aucune gêne au niveau du talon d’Achille m'a été signalée.   Quel est l’intérêt de séparer le gros orteil ? Un meilleur appui Le gros...

57,50 €

Jikatabi, le vrai nom des chaussures japonaises

Au Japon ces chaussures sont très utilisées par les ouvriers et les agriculteurs. Elles existent en caoutchouc, en tissu, et avec de multiples systèmes de fermeture.

En France, elles sont le plus souvent en tissu. Ces chaussures peuvent être utilisées au quotidien à l'intérieur, comme à l'extérieur. Elles sont très appréciées des fans de la culture nippone.

Le serrage traditionnel des jikatabis s’effectue sur un côté grâce à des attaches en laitons que l'on enfile dans des crans créés par 3 ou 4 fils robustes. Ce système ne permet pas de régler le serrage au niveau du coup de pied. Il est cependant très résistant, rapide et facile à manipuler.

Les jikatabis sont constituées d'une semelle robuste, plus ou moins flexible. Selon les modèles, elles peuvent intégrer un amorti ou pas. Elles sont utilisables aussi bien en intérieur qu'en extérieur.

Un avantage de poids : le gros orteil séparé

Grâce à ce petit plus, les sensations sont différentes. On perçoit "l’existence" de cet orteil, il n'est plus mêlé à un tout.

Plus que les sensations, c'est sa place qui est importante. Avec ce type de chaussures, le gros orteil a une poche qui lui est réservée. Il n'est pas pressé ou tordu avec ou vers les autres orteils. Vous l'aurez compris, les jikatabis luttent contre les déformations du pied, notamment l'hallux valgus.

 

Des chaussures minimalistes avant l'heure ?

Globalement les jikatabis sont souvent des chaussures minimalistes, ou pas loin de l'être. Il existe de nombreux modèles de jikatabi, parmi ceux que j'ai essayés, la flexibilité a toujours été bonne, voire excellente.

Selon le modèle, elles intègrent plus ou moins d'amorti (et donc de drop). Le plus souvent l'indice minimaliste d'une paire de jikatabi se situe autours de 70, soit le début des chaussures minimalistes.